Déni et aveuglement (02 novembre 2007)

Hier soir, le prix records du pétrole et du blé étaient à la une du téléjournal de la TSR, le pic pétrolier n'a même pas été évoqué. A se demander s'il n'y a pas de la censure.

 Ces trois sujets ont été présentés à la suite:

Donc, presque 4 minutes sur le sujet du pétrole pendant lesquelles les termes "pic pétrolier", "réserve" ou "déplétion" n'ont jamais été évoqués. Quant au sujet sur le pain, il n'a pas été lié aux précédents.

Ce matin, la radio suisse romande a parlé  du problème de la chute des bourses avec plusieurs invités, principalement des économistes. Là encore, le fait que notre économie est liée à une énergie abondante et bon marché dont l'abondance diminue n'a jamais été évoqué.

Une explication simple est que je ne suis ni économiste ni géologue et que ces histoires de pic pétrolier sont délirantes.

Sauf que la situation actuelle ne m'étonne absolument pas. Pire, elle suit exactement le développement que j'attendais. Cette "prescience" n'étant que le résultat de la synthèse de plusieurs années passées à glaner des informations ici et là, mon seul fait est d'avoir repéré des sources que je considère comme bonnes établi des relations entre elles.

J'ai d'ailleurs gagné une fois un jeu sur Oléocène en faisant une prédiction de cours à 0.73$ près. Dans un autre jeu, j'ai prédit un baril à 100$ pour le 16 novembre. L'année n'est pas encore terminée et tout est encore possible, mais pour l'instant mes prédictions semblent plus correctes que celles de Jacques Mechelany de la banque Héritage qui prévoyait en juin un cours à 35$ pour la fin de l'année*.

Tout ça pour dire que mes prévisions liées au cours du pétrole ou à l'économie (j'ai depuis longtemps liquidé mes placements boursiers et acheté de l'or) sont basées sur le fait que je considère que tout est lié à l'énergie et particulièrement à l'énergie bon marché et que la situation est en train de changer radicalement.

Ce qui m'étonne donc, c'est que les professionnels de ces diverses branches, dont les médias, n'évoquent que très peu ou pas du tout ce problème.

Alors est-ce du déni de réalité ou de la censure ?  Veut-on éviter de semer la panique ?

 

 

* selon moi, si le cours atteint 35$ à la fin de l'année, ce sera à cause d'une récession mondiale...

15:10 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : pic pétrolier