Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le retour des sceptiques du climat

On en a encore une fois la preuve, il suffit de parler du climat, et particulièrement des sceptiques du climat, pour en attirer quelques uns, de beaux exemplaires au verbe facile et à la rhétorique tordue.

On ne peut pas les ignorer et ils ont l'art de la polémique. Dernièrement, sur les forums Oléocène, deux fils (1,2) sur le climat ont dégénéré et un contributeur majeur a fait ses adieux, et ils sont généralement suivis par des "chasseurs de sorcière" (ex. Transparence sur les fils cités) qui s'efforcent de remettre quelques points sur les i.

Il n'est même pas vraiment intéressant de discuter avec eux, ils évitent généralement de répondre aux arguments qu'on leur oppose et se contentent de déballer leur litanie de pseudo-vérités et de liens sur des sites du même acabit. Ils parlent beaucoup de scientifiques sérieux mais je n'ai pas encore vu une référence de papier ou de livre sérieux et approuvé par des pairs. Leur mauvaise foi rend la conversation fatigante.

On se demande tout de même ce qu'ils cherchent ou ce qui les motive...

Le commentaire laissé , "nous combattons avec la plus ferme action, ceux des plus mal influencés parmi ceux qui véhiculent exagérément la part humaine", donne quelques éléments de réponse: il s'agit peut-être d'un groupement de défenseurs de la dignité humaine et leurs motifs seraient nobles ;-)

Il est vrai que cette affaire de réchauffement climatique est en train de devenir une arme inespérée entre les mains de tous ceux qui désirent mettre un terme à l'activité débridée et destructrice d'une certaine partie de la population. Et on peut tout à fait comprendre que les personnes ou groupes qui ont des intérêts dans cette activité se sentent menacés.

Car les enjeux sont formidables. Par exemple, le rapport Stern parle de coûts d'au moins 5% du PNB mondial, certains accusent Exxon d'être responsable de 5% des émissions de CO2, tandis que d'autres prétendent qu'ils financent des groupes niant l'influence de l'humain. La véracité ou l'exactitude de ces éléments n'a aucune importance, ce qui compte c'est leur présence sur l'échiquier de la bataille qui est en train de se jouer et la première arme dans ce genre de guerre c'est l'information.

Je ne suis, vous l'aurez compris, pas d'accord avec les "sceptiques de l'influence de l'homme sur les changements climatiques" et ce désaccord est plus sur le fond que sur le détail, d'ailleurs quels détails ? Ni moi ni les intervenants sur ce blog n'ont crédit pour discuter du détail. C'est comme les participants de la controverse de Valladolid qui discutaient de savoir si oui ou non les indiens avaient une âme: nul doute que les motifs de certains, les esclavagistes, étaient très matériels et leur argumentation pas très scientifique.

Seule l'Histoire jugera du cas qui nous intéresse, mais en attendant le jugement, je préfère prendre le pari du principe de précaution.

Ce blog est dédié à la permaculture, la décroissance et la vie simple, il n'en reste pas moins que c'est mon blog, et sans vouloir faire de la censure, je n'ai pas envie qu'il se transforme en forum de discussion, sur n'importe quel sujet, et je tiens à ce que la section commentaire ne contienne que des compléments d'information, petites remarques ou liens sur d'autres sites. Les commentaires sans fin, hors-sujet ou déconnectés du message initial seront tout simplement supprimés.

Lien permanent Catégories : Environnement, Humeur Imprimer

Commentaires

  • Greenpeace présente: "Comment Exxonmobil a financé les sceptiques du climat"
    http://www.exxonsecrets.org/
    Malheuresuement plutôt orienté US.
    Une application flash permet de connecter les gens et les organisations, mais aussi fiches comme le "Centre for the New Europe": http://www.exxonsecrets.org/html/orgfactsheet.php?id=106

  • J'ai lu vos affirmations sur les sceptiques du climat - Je ne connais pas les autres personnes qui ont laissé des commentaires ça et là sur votre blog - Mais sans être pour l'un ou l'autre - il faut attendre pour voir, et écouter tout le monde - Il me semble que les avez plutôt attaqué d'entrée.
    Je vais suivre votre requête de ne pas "polluer" votre site, par ailleurs sympathique sur cetains aspects d'autonomie, en continuant un débat stérile, puisque vous n'êtes pas d'accord. Il me semble cependant que vous cherchez aussi des arguments !
    Le principal, c'est l'échange - Soyons objectifs !

  • Un bon article de l'office fédéral (suisse) de météorologie et de climatologie:

    http://www.meteosuisse.ch/web/fr/meteo/actualite_meteo/dov_e_finito_l_inverno.html

    "mais - peut-être - le monde a-t-il perdu au moins un quart de siècle avant d'accepter la possibilité d'un changement environnemental induit par l'activité humaine et, surtout, a perdu quelques décennies dans la découverte et l'application d'éventuelles solutions."

  • Bonjour,
    Les Sceptiques ont réellement commencé leur contre attaque visant clairement à déstabiliser tout individu tentant de se faire sa propre idée sur le problème.
    Vu l'évolution de la sensibilisation sur le sujet, ils commencent à envahir le net avec leurs théories (que je ne rejette pas sans exament) mais il s'avère souvent qu'à l'examen, ce qu'ils avancent ne reste que du domaine des supositions.
    Il est clair que si l'on cite indépendamment les hypothèses d'une multitude de Scientifiques, nous trouverons également une multitude de raisons "possibles" au Réchauffement climatique. Ce qui constitue un réservoir potentiel pour les Sceptiques et leur permet de jeter le doute dans les Esprits.
    Dernière idée du genre:
    "Mars se réchauffe aussi, sans l'influence Humaine, donc, le Réchauffement de la Terre est bien du au Soleil"
    Je ne suis pas Scientifique, mais la Raison, me permet de douter d'une affirmation aussi simpliste.
    Je ne remet pas en doute les observations de ce savant Russe, mais, comment peut on d'office lié le Réchauffement de Mars au Soleil, alors que jamais nous n'avons mis les pieds sur Mars, et que concernant la Terre, Planète, ou l'analyse y est vraiment concrête, ils n'arrivent pas à réellement prouver que le Réchauffement est du au Soleil?
    Là ou les sceptiques ont fait une erreur, c'est avec la contre attaque du film d'Al Gore, ils ont réalisé "The Great global warming Swindle".
    Dans l'urgence de contrer l'effet bénéfique du film de Gore, il semble qu'ils aient commis pas mal d'erreurs.
    J'ai commencé une analyse de ce film (non Scientifique, mais basée sur la Raison), mes premières découvertes semblent prometteuses.
    Il semblerait bien que ce documentaire pourrait être rebaptisé "The Swindle of The Great global warming Swindle" et que la Vérité de Gore a vraiment dérangé l'action des grands lobbies de ce Monde.
    Le début d'analyse ici
    http://www.eco-citoyen.org/Forum/documentaire-the-great-global-warming-swindle-vt2095.html
    Je pense qu'il est capital de tenter de contrer ce mouvement de Sceptiques, mais d'une manière logique, sans tomber dans leur jeu qui vise à décourager et à irriter leurs interlocuteurs.
    Préparons nos arguments de façon à leur donner du poids, n'oubliez jamais "La Méthode Cartésienne", elle a souvent donné de bon résultats, permettant parfois de dépasser la Science qui dans certains cas quitte la voie Cartésienne, surtout lorsque celle ci se base sur l'acharnement à prouver l'hypothèse d'un seul Scientifique.
    Je m'explique, si un Scientifique se laisse influencer par sa propre conviction, il fera tout pour prouver qu'il a raison, et le résultat de sa recherche risque d'être peu objectif.
    Amitiés

  • Cher Alain B.
    Vos commentaires sont saugrenus, et utilisent des affirmations fantaisistes !
    Vous ne pouvez pas non plus comparer les climat sceptiques américains et les européens qui n'ont pas les mêmes objectifs.
    Il y a de très bon et très sérieux sites européens qui analysent avec raison et science le bien fondé d'une idée selon laquelle, même si le climat se réchauffe en partie à cause de l'homme, ce que PERSONNE ne conteste !
    Il est loin d'atteindre les valeurs que seuls les médias colporent avec délectation - car les scientifiques du GIEC, par exemple, eux mêmes restent très circonspects sur la part évidente de cette responsabilité humaine.
    Il n'y a pas que le soleil, renseignez-vous, et surtout, puisque vous vous dîtes "non scientifique", ne dîtes pas n'importe quoi.
    Voyez deux très bon sites explicatifs pour le premier, et objectif pour le second:
    www.climat-sceptique.com
    objectif-climat-raison.over-blog.com

    Mais il y en a bien d'autres, et notamment celui qui réfute l'idée d'une pensée unique, et donc préconise un peu d'objectivité:
    www.pensee-unique.fr

    amitiés également !

  • Arthuro écrit: "les scientifiques du GIEC eux mêmes restent très circonspects sur la part évidente de cette responsabilité humaine"

    Page 10 du résumé du 4ème rapport: "Most of the observed increase in globally averaged temperatures since the mid-20th century is VERY LIKELY du to the observed increase in anthropogenic greenhouse gaz concentrations"

    Ils définissent "very likely" comme une certitude à 90%, ou 9 chances sur 10, alors dire qu'ils sont "très circonspects"...

    Pour recentrer le débat, je rappelle que le rapport complet et final ne sera publié qu'en mai 2007 et que le résumé fait 18 pages et qu'il est un bon exemple de rigueur scientifique, car il quantifie le degré d'incertitude ou de certitude pour toutes ses affirmations.

    Le problème est que cette rigueur manque à beaucoup de monde, en particulier aux médias qui s'intéressent uniquement au côté sensationel mais aussi à tous ceux que les conclusions dérangent.

    Je rajouterais que la majorité des "sceptiques" qui postent des commentaires ici proviennent du même lieu géographique (des marseillais), il s'agit soit d'un groupuscule soit d'une seule et même personne ;-)

  • Arthuro,
    Tout d'abord, vous ne pouvez affirmer mes commentaires comme saugrenus ou fantaisistes, pas plus que je ne le dirais de votre intervention.
    Vous dites vous même "même si le climat se réchauffe en partie à cause de l'homme, ce que PERSONNE ne conteste !",c'est déja une bonne base!
    En y ajoutant à cela l'impact négatif de l''Homme sur la plupart des Ecosystèmes,(Sans même prendre en compte le Réchauffement), vous admettrez je pense que dans l'ensemble (tous domaines confondus) l'emprise de l'Homme moderne sur la Planète est considérable.
    Vous dites encore:"Vous ne pouvez pas non plus comparer les climat sceptiques américains et les européens qui n'ont pas les mêmes objectifs." Là, mes recherches me prouvent bien que beaucoups se retrouvent au sein de grosses associations internationales ou seul l'intérêt économique est privilégié.
    Je ne peux parler pour le moment que de quelques noms(pour la plupart Britaniques ou Américains), vu que je m'engage depuis peu à vérifier la position des Sceptiques.
    Ce qui vous prouve s'il en est, que je tente de forger ma propre opinion sur le sujet, pas question de croire ou réfuter quoique ce soit sur simple lecture de telle ou telle étude.
    Pour le moment, tous ce que je peux affirmer, c'est le résultat de ma recherche (non Scientifique) sur le film de Durkin.
    Vous dites encore:"Il est loin d'atteindre les valeurs que seuls les médias colporent avec délectation"
    Là, tout à fait d'accord, les médias commettent pas mal d'erreurs.
    Mais quand on sait que beaucoups de médias ont une appartenance Politique et que seul compte leurs taux d'écoute, on comprend aisémment qu'ils se servent du sujet "à la mode" pour servir leurs intérêt, de même que les gouvernements, comme la Belgique qui vient d'instaurer une taxe supplémentaire sur les emballages plastiques sur fond de lutte écolgique, hors, il s'agit simplement ici de mieux faire passer la pillule, car la vrai raison est autre, rééquilibrer le budget.
    Comme quoi, il y a du bon et du mauvais à tous les niveaux. Mais faut il être Scientifique pour tenter de s'y retrouver dans tout cela? Non bien sur!
    Et c'est le but principal de ma démarche, comme je l'ai dit plus haut, on a tous cette faculté de pouvoir analyser les choses sans croire d'office tous ce que l'on nous dit, que ce soit sur fond Scientifique ou non.

    Vous dites encore:"Il n'y a pas que le soleil, renseignez-vous, et surtout, puisque vous vous dîtes "non scientifique", ne dîtes pas n'importe quoi."
    Cela, je le sais très bien
    Et, pour citer une partie de ma recherche sur Nir Shaviv

    "Parallèlement à cette recherche sur shaviv, je suis aussi tombé sur une autre etude de son collègue Jan Veizer, qui émet elle encore une autre idée, le cercle vissieux de la vapeur d’eau

    http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/quebec/capque1200h.html

    En très simplifié :

    Parmis les gaz à effet de serre, il en existe un très important qui influe sur le Réchauffement, la vapeur d’eau.

    Les arbres absorbent le CO2 et rejettent de l’eau Augmentation de l’Humidité Augmentation de la Chaleur.

    Augmentation du CO2 Augmentation humidité Augmentation de la chaleur.

    Comme CO2 est en abondance, les arbres ne peuvent plus tout absorber, ce qui amène à penser que la plantation massive d’Arbres conduirait à augmenter l’Humidité et donc la Chaleur.

    Comme l’on ne peut agir sur l’Humidité, Veizer préconise la réduction de tous les gaz à effet de serre.

    Donc en résumé :

    Citation:"Plus il fera chaud à cause de tous les GES, plus il y aura de photosynthèse et d'humidité rejetée dans l'air. Plus l'atmosphère sera humide, plus il fera chaud. Cercle sans fin.


    Et pour compliquer le tout" :


    Citation:Rappelons qu'une autre étude récemment parue dans Nature démontrait qu'après un seuil critique, les arbres ne transforment plus le CO2 en oxygène, mais expirent bien du carbone. Juste pour compliquer les choses encore un peu plus...


    Comme quoi, il existe tout une série d’études, toutes plus différentes les unes que les autres, et toutes, même si scientifiquement correctes, restent des hypothèses

    Donc, ma conclusion sur Shaviv, surement un véritable scientifique indépendant des lobbies, mais une Hypothèse qui en vaut probablement une autre.

    Et pour citer Shaviv lui-même :


    Citation:In fact, there is no substantial evidence which proves that CO2 and other GHGs are the primary cause for the warming, and not some other mechanism.


    Et je rajouterais qu’il n’y a pas non plus une evidence irrefutable qui prouve que sa théorie soit la plus appropriée.

    Vous dites encore:Voyez deux très bon sites explicatifs pour le premier, et objectif pour le second:
    www.climat-sceptique.com

    Ce site est quand à lui plus difficile à "gérer", vu que l'auteur Charles Muller qui n'est autre qu'un journaliste avec une formation de base en Biologie rassemble en effet (non objectivement) une série d'études surement scientifiques mais présentées sous forme longue et souvent très peu compréhensibles ou analysable pour une personne non initiée.
    Pourtant, l'auteur se dit lui même "vulgarisateur" ce qui n'est pas le cas de son site.
    Il est également très actif sur les forums d'infoclimat, et là, même chose des tartines de réponses indigestes et très peu accessibles à tous.
    Seulement, le but est atteint, n'importe qui débarquant là ressent l'effet souhaité:
    " Ouawwww, c'est très scientifique, et de nombreux exemples, donc il a probablement raison!" Et difficile de tenter le décryptage!!!
    Seulement une chose est certaine, n'oublions pas que même en n'étant pas scientifique, chacun de nous dispose d'un "outil" très utile: la Raison.
    C'est cette raison qui permet immédiatement de se dire que si l'on voulait rassembler toutes les hypothèses de tous les Scientifiques de la Planète, il y aurait de quoi remplir des dizaines de sites indigestes du genre de "Climat Sceptique" avec des théories qui partiraient dans tous les sens, de quoi brouiller et décourager tout un chacun.

    En conclusion,
    Il y a un Réchauffement climatique en cours.
    L'Homme est responsable de la dégradation de nombreux Ecosystèmes, le nier est se rendre peu crédible.
    A mon sens(dicté par la raison) mieux vaut être alarmiste et se rendre compte après que l'on a légèrement exagéré, plutôt que de banaliser et se rendre compte par la suite qu'il eut été mieux de prendre le problème plus au sérieux.
    Il est clair aussi que les médias et les Politiques vont tenter de tirer profit de ce conflit entre alarmistes et Sceptiques.
    Dans les deux clans, nous avons des Scientifiques payés pour faire leurs travaux, il s'avère que du côté des Sceptiques, il est clair que l'intérêt des grands lobbies est de les financer. (Si l'on admet que ceux qui tirent les gros bénéfices aujourd'hui des énergies fossiles envisagent très certainement de continuer à le faire avec les énergies propres et renouvelables, mais pour cela, ils ont besoin de temps d'ou l'intérêt de faire trainer les choses)

  • Je lis, je lis... Mais pourquoi se déchaîner au sujet du climat sur un site qui ma foi ne cherche qu'à trouver des solutions écologiques, dans un monde qui s'en préoccupe quand on l'alarme sur l'avenir,et qui s'en fout, quand le lendemain, il regarde à nouveau son nombril.
    J'ai le sentiment que les deux camps ne sont pas toujours objectifs. Les batailles d'évidences scientifiques ressemblent un peu aux guerres de religion. finalement, chacun restera dans son camp... Jusqu'à ce que le bon dieu se montre !
    Je ne veux pas rajouter de l'huile sur le feu, et je ne choisirais aucun camp, mais il me semble qu'il y a des gens qui cherchent honnêtement à réfléchir sur tout cela, et sutout qui encouragent à se faire sa propre opinion, sans parti pris.
    J'ai bien aimé le site:
    http://objectif-climat-raison.over-blog.com

    Bien à vous
    Pince set

  • Dommage qu'ils ne consacrent pas toute cette énergie à une étude "objective" des effets des OGM, des pesticides, des nano-particules, des téléphones mobiles, de la télévision ou des antibiotiques. Ou à la recherche de moyens de vivre avec moins d'eau, moins d'engrais ou moins de polluants ce serait plus POSITIF.

    Ceci dit, je suis d'accord, ça ressemble à une guerre de religion, sauf que maintenant c'est la bagarre sur les raisons du changement climatique qui cache les véritables enjeux, comme le faisaient à l'époque les religions. Et cet enjeu est toujours le même: POUVOIR et RICHESSE.

    Cette bataille n'est qu'une parmi toutes celles qui sont menées actuellement à travers le globe, on pourrait même la qualifier de "grande guerre éternelle" qui a débuté avec le premier royaume ou le premier empire.

    La nouveauté moderne de cette guerre est que maintenant il y a un nouveau belligérant de taille: Gaïa, façon imagée de dire que maintenant notre environnement se montre hostile et avare de ses ressources, on ne peut plus ne pas en tenir compte.

    Dieu ne s'est jamais montré et ne se montrera pas pour nous départager, par contre les catastrophes environnementales, le sang, les cris et la fureur révèleront très bientôt ce que nous sommes et ce que nous avons fait ou pas fait.

  • On nous dit que le co2 fait l'effet de serre et que cela modifie le climat et donc aussi le cycle de l 'eau.

    "on" se trompe .

    Il ne suffit pas de le dire mais pourquoi.....

    L'activité humaine modifie le climat en modifiant directement le cycle de l'eau .

    Les déboisement intensifs , les drainages agricoles , l'imperméabilisation des toitures et des routes et parkings, l'endiguement des cours d'eau dans leur lit mineur, le colmatage des zones humides d'eau stagnantes, la surexploitation des réserves d'eau souterraine, etc....

    L'asséchement des terre par réduction du rechargement en eau souterraines et la surexploitation de l'eau souterraine assèchent les sous-sols et offre au soleil de chauffer la roche au lieu de tranformer l'énergie solaire en biomasse.
    Cette échauffement directe s'ajoute à l'effet de serre mais n'en fait pas partie.
    C'est pourquoi sans être septique il faut déjà bien poser les problèmes pour les résoudre.

    La gestion globale de l'eau consiste donc à rendre à la nature sa capaciter d'infiltrer l'eau des précipitations et de freiner ses écoulements.

    Ce concept permet de restaurer les climats en recyclant le co2 et en s'accomodant de l'augmentation des températures de l'atmosphère qui devient un allier pour la croissance végétale .

  • Bonjour!

    Je suis contente de voir tous ces commentaires nuancés!!
    Si je puis donner mon avis...
    Je m'interresse aux changements des climats depuis deux ans maintenant.. c'était un "passe temps" au début et puis j'ai fait des études en environnement . Bien sûr j'ai suivvit l'option changement climatique.. et je n'ais rien appris de plus que ce qu'on peut lire dans science et vie junior etc.. J'ai lu quelques passages du rapport de l'IPCC, enfin ceux que je pouvait comprendre (sur les modèles et les mesures de température, je suis mathématicienne..) et je dois dire, que j'ai des doutes... pourtant j'étais trés trés convaincu, mais en fait, le fait d'avoir écouté un documentaire sur ciel et espace radio
    http://www.cieletespaceradio.fr/index.php/2007/05/02/119-soleil-les-derniers-secrets-de-notre-etoile-1-3
    dans la 3eme partie, ben ça m'a fait tilté.. un long tilt que de fil en aiguille, je suis arriver à des sites comme climat-sceptique etc.. et je les ais vu d'un autre oeuil... enfin.. je suis allée aussi à des conférences, etc.. et c'est vrai qu'il peut avoir des choses à dire que les sceptiques, mais il faut voir que l'IPCC n'est pas totalement scientifique.. il est aussi trés politique. D'ailleurs, il a été créé indirectement par l'ONU (l'UNPCC ou un truc comme ca) pour

    The role of the IPCC is to assess on a comprehensive, objective, open and transparent basis the scientific, technical and socio-economic information relevant to understanding the scientific basis of risk of human-induced climate change, its potential impacts and options for adaptation and mitigation. IPCC reports should be neutral with respect to policy, although they may need to deal objectively with scientific, technical and socio-economic factors relevant to the application of particular policies. Review is an essential part of the IPCC process. Since the IPCC is an intergovernmental body, review of IPCC documents should involve both peer review by experts and review by governments.

    Alors bien sûr que ca doit être neutre etc, mais bon l'hypothèse reste quand meme la conclusion à 90% certain (et avec corrélation ...hum...)

    Enfin, merci Jean - Marc pour ta petite explication sur les changements des climats par l'occupation des sols... Et oui , l'homme peut transformer son climat.. d'une forêt à un champ -5° l'hiver, +5° l'été, d'un champ à une ville, dense, +10° toute l'année... (J'exagère un peu, mais je pense qu'en deux coup de crayons je vous le montre.. juste besoin de l'humidité,de l'albedo, de l'ombrage et je pense que ça suffit et avec un équation de la chaleur un peu simplifié (on cherche un filtre) on a une sorte de valeur moyenne matriciel, enfin peut etre que c'est un peu fantaisiste, mais elle me manque depuis quelques années...

    Soit ce qu'il faut retenir de tout ça, c'est de ne surtout pas oublier le reste! l'eau, les abeilles et les coccinelles, le nucléaire, l'air, et surtout les déchets, non pas que nous, en tant qu'individu on en produit, mais juste qu'il y a presque plus de place en europe.... (une personne : ~0.5t par an, 1personne avec bagage écologique, 50t/an...)

    Enfin, j'espère juste que ce qui est enseigné à l'université ne nous aveuglera pas trop....

  • Au secours. Le sol se dérobe sous nos pieds. Où que je tourne la tête, le ciel s'obscurcit de litanies climato-sceptiques. Jusqu'à la newsletter du groupe objectif-résilience.

    D'ici quelques mois, à la faveur d'un nouveau pic du prix de l'essence, je crains que ce soit la réalité du pic de pétrole qui soit remise en cause par la mouvance "libertaire", par un effet d'allergie similaire (ça frémit déjà, et encore une fois, on y retrouve une inquiétante similarité avec les propos de l'extrême droite anti-gouvernementale américaine, eux-même savamment influencés par les lobbies). Et deux des motivations principales du mouvement de transition se retrouveront sapés.

    Que faire ?

    Une réponse rationnelle, frontale, point par point, n'aurait aucun effet.

    Je suis très préoccupé.

  • Salut Kristen,

    Ne te laisse pas aller au découragement (c'est de saison), il faut quand-même préciser qu'il ne s'agit pas de la "newsletter" d'objectif-résilience (il n'y en a pas), mais de quelques messages échangés sur cette liste, et surtout par des personnes qui ne se sont jamais exprimées sur le sujet de la transition.

    Lorsqu'on parlera autant du pic pétrolier que du réchauffement climatique, on constatera certainement les mêmes mécanismes généraux : déni et conflits d'intérêt.

    Je dirais que le RC et le PO sont les thèmes accrocheurs (et probablement fondateurs) des initiatives de transition, mais à la façon et à la vitesse dont les choses évoluent, on trouve facilement bien d'autres justifications: économie, alimentation, eau potable, santé physique et mentale, etc.

    Rob Hopkins dit dans son billet du 11 janvier : "Perhaps the key thing that Transition does is to rebuilt community networks that have become so eroded in recent years."
    Je suis bien d'accord avec lui, et je pense qu'il faut mettre ce point autant en avant que le reste, si ce n'est plus.

    Tout ça me fait penser qu'il faut absolument que j'écrive un billet là-dessus. J'ai fait une petite présentation sur les initiatives de transition dans le cadre d'une conférence sur l'économie locale et solidaire et le concept a été très bien accueilli.
    (voir http://imago.hautetfort.com/archive/2010/09/06/initiatives-de-transition.html )

  • Les négateurs/sceptiques viennent de perdre un de leur champion: Bjorn Lomborg qui tourne sa veste et reconnait un réchauffement climatique provoqué par l'homme
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/09/13/bjorn-lomborg-le-changement-climatique-est-une-realite_1410415_3244.html

    Même si je reconnais un courage certain à changer d'opinion, certaines de ses affirmations me laissent songeur (fausseté du pic pétrolier et richesse future du Bengladesh)

Les commentaires sont fermés.