Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'agriculture biologique peut nourrir le monde

b312f007fb7ba586b764b184709915ef.png

Enfin une bonne nouvelle : La FAO (Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) reconnait que l'agriculture biologique peut nourrir le monde !

Dans ses conclusions de la conférence internationale sur l'agriculture biologique et la sécurité alimentaire qui a eu lieu à Rome en début mai on peut y lire (p. 14 du rapport):

  • L'agriculture biologique peut contribuer à la sécurité alimentaire, mais sa capacité à affirmer son rôle dépend en grande partie de l'existence d'une véritable volonté politique (note perso: et de l'absence de lobbying de l'agri-business).
  • L'agriculture biologique peut atténuer les effets des nouveaux problèmes, comme les changements climatiques, grâce à des mesures comme la fixation améliorée du carbone du sol.
  • L'agriculture biologique permet de renforcer la sécurité hydrique dans plusieurs domaines: qualité de l'eau potable, diminution des besoins en irrigation des sols biologiques et augmentation des rendements dans des conditions de stress hydrique dû à la variabilité climatique.
  • L'agriculture biologique permet de protéger l'agrobiodiversité et d'en garantir une utilisation durable
  • ...renforce la suffisance nutritionnelle...stimule le développement rural...etc...etc..

En fait, tout ça on le savait déjà ;-)

La grande nouvelle c'est qu'ils l'annoncent et l'écrivent noir sur blanc !

Evidemment, ça pose quelques questions, Dominique Guillet de Kokopelli fait remarquer dans son article que "Soit la FAO a perdu la tête et il faut fermer cette agence, soit elle a raison et cela implique que depuis 60 années, les multinationales de l'agro-chimie avec la complicité de certaines administrations corrompues au sein des états, ont délibérément menti et ravagé la sphère planétaire en promouvant une agriculture hautement toxique.[...] Qui mettra en prison les empoisonneurs publics ?"

Une reconversion globale à l'agriculture biologique n'est malheureusement pas si simple: les 60 ans passés à détruire les sols, à éliminer des variétés résistantes et adaptées, à détruire les insectes auxilliaires et à détruire le réseau hydrique ne vont pas faciliter la tâche. La première décennie sera certainement difficile, mais nous n'avons pas le choix, plus nous attendons plus ce sera difficile ou peut-être même irréversible.

Lien permanent Catégories : Permaculture Imprimer

Commentaires

  • OUi en effet c'est une très bonne nouvelle! Je n'avais pas vu cette info et je croise les doigts pour que cela en incite certains, voir beaucoup!, à se poser des questions!!!:-)

Les commentaires sont fermés.