Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bio-éthanols (dessin)

1105867768.png

Lien permanent Catégories : Humeur Imprimer

Commentaires

  • Il faut pourtant nuancer. Les biocarburants peuvent être produits avec des déchets de bois, déchets agricoles ou de mise en valeur de terres impropres à l'agriculture, il serait dommage de s'en priver. Il faut donc réglementer, mettre des garde-fous, des labels. Comme toujours la réalité n'est pas en noir/blanc. Les pays pauvres revendiquant le droit de rouler en voiture - qui sommes-nous pour le leur contester? - nous aurons besoin de tous les moyens pour surmonter la crise des problèmes environnementaux.

    Merci quand-même d'attirer l'attention sur un problème réel.

  • Merci pour votre commentaire, mais comme vous dites, il faut nuancer ;-)

    Ces fameux "déchets", que sont-ils ? Ils sont partie intégrante du cycle biologique, ils sont sensés être décomposés SUR PLACE et être réutilisés par la biosphère locale. Du point de vue de l'arbre, ce ne SONT PAS des déchets, c'est de l'engrais, de la protection pour le sol, etc.

    Les terres impropres à l'agriculture ont également leur fonction: protection des sols, stockage de l'eau, biotope. Leur fonction n'est pas de fournir du combustible. En plus, si elles sont impropres, il se pose d'autres questions: le sont-elles car elles ont été trop exploitées ? Si oui, alors il faut les laisser se régénérer. Le sont-elles car le sol est pauvre ? Dans ce cas il faudra y mettre des engrais de synthèse et éventuellement des pesticides, avec ce que ça implique. Le sont-elles car elles sont mal positionnées ? Dans ce cas il est probable que leur exploitation aura des effets secondaires (genre éboulement, érosion).

    Je ne conteste pas le droit aux pays pauvres de rouler en voiture, ce que cette image exprime, c'est qu'en cultivant pour les agrocarburants plutôt que pour l'alimentation, ce sont les gens des pays pauvres qui souffrent de la faim, pas nous.

    Les agrocarburants sont pour moi une source locale et renouvelable d'énergie mais qu'il faut absolument limiter, car le rendement n'est pas si bon et les dégâts collatéraux sont importants.

    Je pense que si vous réfléchissez à ce qu'est réellement un "déchet", vous réviserez votre jugement.

  • super ce dessin!
    Une sévère remise en cause est nécessaire de la part des pays riches.
    Ce n'est qu'ensuite qu'on pourra faire la morale aux pauvres!
    à+

  • Pour la nature il n'y a en effet pas de déchets. Jusqu'à quel point est-il souhaitable de laisser les forêts se gérer elles-mêmes? Je ne sais pas. Mais la question est alors l'exploitation des forêts telle que nous la pratiquons depuis lulure. Je crois que l'accumulation de bois mort favorise la prolifération de bostrich non?

    Quant aux déchets agricoles... on peut aussi dire qu'il vaut mieux les composter hein! Bon, je ne vais pas défendre la bagnole, je n'en ai pas et je m'en porte très bien :-)

  • Les forêts se sont gérées elles-mêmes depuis des millions d'années. Le bostryche n'est nuisibles qu'aux forêts d'épicéa artificielles, lire http://fr.wikipedia.org/wiki/Bostryche, surtout le dernier paragraphe, c'est très intéressant.

    Mais évidemment, ce n'est plus le même type d'exploitation de la forêt, moins d'épicéas mais d'autres services: faune, flore, régulation climatique, production hydrique, respiration, etc.

    En Suisse on parlait de la mort des forêt, mais nos vraies forêts sont déjà mortes depuis longtemps, ce qu'on essaye de sauver, ce sont des aberrations, il faudrait revoir notre stratégie. Sur ce sujet, lire également le premier chapître d'Effondrement (Jared Diamond) sur la gestion catastrophique des forêts du Montana.

Les commentaires sont fermés.