Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'estomac et la révolte grondent

L'indice FAO des prix des produits alimentaires crève le plafond.

Toute ressemblance avec l'évolution des cours du pétrole est bien sûr absolument fortuite.

Indice FAO des prix des produits alimentaires

Pour beaucoup, c'est une catastrophe.

Les valeurs saisonnières montrent que 2011 se présente très mal, avec un "minimum" habituel déjà très élevé:

Indice FAO des prix des produits alimentairesLes responsables sont l'augmentation du prix de l'énergie, la compétition des bio-agro-nécro-carburants, la diminution des réserves d'eau, la spéculation, l'augmentation de la population, les changements et aléas climatiques ainsi que l'épuisement des terres fertiles.

En Suisse, le ménage moyen consacre à peine plus de 10% de son budget à l'alimentation, et une bonne partie de ce montant est consacrée aux transports, au conditionnement, au marketing, à la distribution, etc. L'impact de la hausse des matières premières (céréales, produits laitiers, huiles) est forcément limité chez nous.

Mais chez ceux dont le revenu mensuel se chiffre au mieux en quelques centaines de CHF, € ou $, cette hausse est tout simplement catastrophique.

On dit que c'est la hausse du prix du pain qui a mis le feu aux poudres de la révolution française...

Source FAO

Lien permanent Catégories : Holisme Imprimer

Commentaires

  • ... et des révolutions arabes ?

Les commentaires sont fermés.