Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dessalement

  • Echec du dessalement

    Lors d'une discussion récente j'évoquais le manque d'eau potable, ou au moins utilisable pour l'agriculture comme facteur majeur de troubles. Ma source principale d'information étant le livre La guerre de l'eau de Vandana Shiva.

    On m'a rétorqué que les technologies de dessalement (ou dessalage, qui est un processus permettant de retirer le sel de l'eau salée pour la rendre potable ou l'utiliser pour l'irrigation) fourniraient (notez le subjonctif) des quantités illimitées d'eau. Face à ce genre d'argument, j'arrête généralement la conversation, à moins que je dispose de quelques heures pour expliquer qu'il faut beaucoup d'énergie pour cette opération, que l'énergie devient denrée rare et que les pays qui ont besoin d'eau ne sont pas nécessairement au bord de la mer.

    Grâce au blog de Sharon Astyk je dispose maintenant de l'argument-qui-tue: l'Arabie saoudite cesse de produire du blé par manque d'eau.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Energie, Environnement Imprimer